L’AVC : une urgence médicale absolue

En France, 150 000 AVC sont recensés chaque année

1 AVC toutes les 4 secondes. 1 personne sur 5 décède dans le mois qui suit, les 3/4 des survivants en garderont des séquelles définitives, 1/3 deviendront dépendant, 1/4 ne reprendront jamais d’activité professionnelle, 1/4 des patients qui ont fait un AVC sont dépressifs.

En Nouvelle-Aquitaine, deux AVC sont dénombrés toutes les heures ; Les maladies cardio-neuro-vasculaires y représentent la 1ère cause de mortalité.

La prévention des risques est primordiale. L’exercice physique est un facteur positif pour éviter les accidents vasculaires cérébraux et leur récidive.

Comment prévenir l’accident vasculaire cérébral

Voici les six mesures qu’il est possible de prendre pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral et les dangers qu’il présente :

    1. Connaître ses facteurs de risque personnels : hypertension artérielle, diabète et hypercholestérolémie,
    2. Pratiquer régulièrement une activité physique,
    3. Équilibrer son alimentation en privilégiant les fruits et les légumes et en réduisant la consommation de sel pour rester en bonne santé et éviter l’hypertension artérielle,
    4. Limiter sa consommation d’alcool,
    5. Éviter de fumer. Si vous fumez, demandez de l’aide pour arrêter,
    6. Apprendre à reconnaître les signes d’alerte d’un accident vasculaire cérébral.


AVC – France 3 Aquitaine : « Couleur Gironde… par PMEYNARD

Régime alimentaire pauvre en sel

Il est recommandé de ramener sa consommation de sel à moins de 5 g par jour pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral.

  1. Le sel augmente la tension artérielle,
  2. Plus la tension artérielle est élevée, plus le risque d’accident vasculaire cérébral est important,
  3. Les adultes doivent consommer moins de 5 grammes de sel par jour, et les enfants encore moins,
  4. Il est particulièrement important que les enfants mangent moins salé car la tension artérielle commence à augmenter dès l’enfance,
  5. La majorité du sel que nous mangeons chaque jour est présent dans les aliments comme le pain, les sauces, le fromage et les viandes transformées ; ce sel s’ajoute à celui que nous utilisons à table et pendant la cuisson,
  6. Prenez le temps de vous habituer à des aliments moins salés que vous apprécierez tout autant, voire plus, que les aliments salés.

Fibrillation auriculaire ( arythmie cardiaque) et autres maladies cardiaques

La fibrillation auriculaire (arythmie cardiaque) est une maladie cardiaque sous-diagnostiquée et sous-traitée, et un facteur de risque majeur d’accident vasculaire cérébral. Elle se traduit par la contraction anarchique des cavités supérieures du cœur (oreillettes), ce qui empêche le sang d’être complètement expulsé du cœur, provoquant son accumulation et la formation de caillots. Ces caillots peuvent être transportés jusqu’au cerveau et provoquer un accident vasculaire cérébral majeur et souvent fatal. Les accidents vasculaires cérébraux causés par une fibrillation auriculaire peuvent être évités par l’administration d’anticoagulants. Consultez votre médecin pour faire le point, et le cas échéant, mettre en place un bon suivi.

Signes d’alerte de l’accident vasculaire cérébral

Visage – déformation de la bouche

Bras – la personne peut-elle lever les deux bras ?

Parole – troubles de la parole (incapacité à parler, langage incompréhensible ?)


AVC Spot de prévention par Spi0n

 

Si vous remarquez ces signes d’alerte, ayez les bons réflexes et agissez vite. L’accident vasculaire est une urgence médicale. Appelez le 15